À l’approche de leur trentième anniversaire, les New-Yorkais d'..." /> UNSANE “Sterilize” (Southern Lord 2017) – The Heavy Chronicles


Chroniques

Published on October 22nd, 2017 | by Lord Pierro

0

UNSANE “Sterilize” (Southern Lord 2017)

À l’approche de leur trentième anniversaire, les New-Yorkais d’UNSANE nous livrent leur huitième album, et seulement le cinquième sous ce line-up depuis 1994. Si l’inspiration du groupe a souvent tourné autour de la décrépitude urbaine de la société, on pouvait se demander si la délocalisation des membres dans différents coins du globe (Dave Curran en Italie, Chris Spencer en Californie, et Vinnie Signorelli entre New-York et le Mexique) ne viendrait pas ralentir la créativité, et surtout ramollir le son et le propos du groupe.

 

Alors que peut-on attendre des pionniers du noise hardcore avec des sorties presque aussi fréquentes que Tool ? Y’a-t-il encore des personnes intéressées par ce style musical, alors qu’il n’a jamais été mis en avant par les medias ? À ce genre de questions stupides, Unsane répond par un brûlot toujours aussi viscéral et agressif.

Et si Unsane est toujours là, c’est parce que l’entente entre les trois musiciens va bien au-delà de la musique et qu’ils savent parfaitement, avant même d’enregistrer, comment un disque d’Unsane va et doit sonner – d’autant plus que cette fois c’est Dave Curran qui a enregistré la galette. L’équilibre entre les passages groovy et les cavalcades plus brutales est parfait, le chant sait se mettre en retrait pour laisser plus de place au duo basse/batterie, mais toujours pour mieux revenir et enfoncer le clou.

Sterilize est la quintessence du son UNSANE : un chant hurlé qui vous crache à la gueule toute la misère humaine ressentie par Chris Spencer, comme si on était à la dernière heure de la Civilisation, un son de guitare tellement acéré qu’on se demande à quel moment la gratte va exploser en miettes, une basse plus lourde que n’importe quel groupe de doom, et si groovy que Clutch pleure de ne plus savoir faire aussi bien… et une batterie, bon sang, un son de batterie si furieux et puissant que seul un trompe-la-mort comme Signorelli est capable d’en créer ! En clair, UNSANE a encore réussi un album en acier trempé. Les pisse-froid diront “ouais, comme d’habitude”. Qu’ils aillent crever la gueule ouverte. Le nombre d’albums de cette trempe sont tellement rares que chaque sortie d’UNSANE est comme celle d’un étalon lors d’un Grand Prix : on sait qui est le meilleur, on sait comment il va galoper tout au long de la course, et on sait qu’on exultera lorsqu’il passera la ligne loin devant tout le monde. Vous ne me croyez pas ? Demandez aux survivants qui les ont vu au Desertfest Anvers.

Quasiment vingt ans après Occupational HazardSterilize est le nouveau mètre-étalon Noise Rock, LA référence absolue de ces vingt ou trente prochaines années. Ou du moins, jusqu’au prochain album des New-Yorkais.

ARTISTE : UNSANE
ALBUM : “Sterilize”
DATE DE SORTIE : 29 septembre 2017
LABEL : Southern Lord Recordings
GENRE : Noise hardcore / Metal
MORE: Facebook / Bandcamp / Site web
 

Tags: , , , , , ,


About the Author

Lord Pierro

Tombé dans le stoner il y a 20 ans, j’essaie de partager mes coups de cœurs musicaux, aussi bien sur album qu'en concert. Mot d’ordre : spread the fuzz ! Avec une bonne bière, bien sûr !



Leave a Reply

Back to Top ↑