Mené par le chanteur-guitariste Jimbob Isaac, le groupe gallois HARK “Machinations” (Season Of Mist 2017) – The Heavy Chronicles

Chroniques

Published on March 18th, 2017 | by Lord Pierro

0

HARK “Machinations” (Season Of Mist 2017)

Mené par le chanteur-guitariste Jimbob Isaac, le groupe gallois HARK est un véritable phénix. Projet de son charismatique leader né des cendres du groupe noise rock Taint (qui a connu un vrai succès d’estime mais pas commercial), HARK viennent de sortir leur deuxième album Machinations, succédant au sous-estimé Crystalline paru en 2014.

S’il est aisé d’user de comparaisons pour identifier le son d’un groupe, ça serait ne pas rendre justice à la qualité des compositions ici à l’œuvre. Bien sûr, on pensera d’abord à des groupes sludge/stoner ayant un penchant pour des constructions dites progressives, mais honnêtement, je ne peux pas me contenter de si peu pour décrire la puissance de feu de HARK. L’énergie déployée est colossale, alliant une agressivité très hardcore portée par la voix de Jimbob, à un groove redoutable martelé par une batterie digne des plus grands forgerons du Rock. L’arrivée d’un second guitariste a épaissi le son et offre de nouvelles directions, sans que ça n’en devienne une démonstration de virtuose du manche.

De “Fortune Favours The Insane” à “The Purge”, les neuf morceaux s’enchaînent sans jamais donner l’impression d’une baisse de régime, la sélection de morceaux qui constitue Machinations ayant largement privilégié la qualité à la quantité. Et au terme des 45 minutes de l’album, j’ai juste envie de le remettre. En fait, ce n’est pas juste une envie : je le remets, repars pour trois quarts d’heure de riffs bulldozers, et replonge dans cette énergie qui donne envie de se secouer, sauter sur tout le monde pour propager la furie sonore.

Machinations poursuit l’exploration entamée sur l’EP Mythopeia et leur premier album Crystalline, en mariant parfaitement tout ce que l’on peut apprécier au rayon lourd, mélodique, technique, qui prend aux tripes et ne vous lâche que lorsque les dernières notes retentissent. La complexité de l’album peut dérouter à la première écoute, mais dès que l’on se plonge dedans, le phénix gallois nous livre l’une des claques de ce début d’année.

(PS : le passage de HARK au Hellfest en 2014 avait attiré peu de monde malgré un set terrible, où l’interprétation en live de leur album prenait une ampleur extraordinaire. Ne loupez pas leur tournée européenne en compagnie de Conan !)

ARTISTE : Hark
ALBUM : “Machinations
DATE DE SORTIE : 24 février 2017
LABEL : Season Of Mist
GENRE : Heavy rock / Metal progressif
MORE : Facebook / Bandcamp / Season Of Mist

 

Tags: , , , , , ,


About the Author

Lord Pierro

Tombé dans le stoner il y a 20 ans, j’essaie de partager mes coups de cœurs musicaux, aussi bien sur album qu'en concert. Mot d’ordre : spread the fuzz ! Avec une bonne bière, bien sûr !



Leave a Reply

Back to Top ↑