Le trio belge GROTTO sur les traces d’Elder avec “Lantern Of Gius”.

Written by Chronique

GROTTO, c’est un groupe de potes qui, en tant que fans d’Elder et de toute la vague rock psyché, se sont dit « et si on faisait pareil, en montant un groupe et en jammant ? Ça ne sera pas pire que le reste, et en plus on va se marrer ». Et donc ils l’ont fait. Bon, sortir onze morceaux en quatre ans, ça n’a rien d’une production industrielle matraquant les foules pour arriver à la gloire, et c’est loin d’être mauvais : les artworks sont bien dans le thème, et tout colle parfaitement à ces envolées lysergiques si prisées par les amateurs de substances bio.

Mais ça ne suffit pas. À quoi ? À justifier autant d’attention et de compassion envers des sorties qui pourraient être de bonnes démos ou bonus, mais en aucun cas être le contenu d’un véritable album. Bon ok, “Lantern of Gius” n’est pas un album, c’est à peine un EP avec ses deux titres, peu importe leur durée.

D’ailleurs, peut-on parler d’un sujet en faisant deux phrases de vingt lignes et se dire que, tant pis, la ponctuation permettra de comprendre ce que l’auteur a voulu dire ? Ou qu’il se fout de ce que le lecteur arrivera à en tirer ? Eh bien pour moi Grotto c’est ça : deux phrases tellement longues que je n’en vois ni le bout ni la substance, et qu’en arrivant à la fin, exténué, je ne sais même plus de quoi ça parlait au début.
Alors oui, je ne suis pas fan des morceaux à rallonge, jams interminables et impros inutiles, et tout le monde n’a pas l’outrecuidance de s’appeler Sleep et de pondre des chefs d’œuvre de quinze minutes dès qu’ils appuient sur le bouton « record ».

Si Grotto va sans nul doute plaire à bon nombre d’auditeurs du genre, difficile pour moi d’y voir autre chose qu’une copie d’Elder, de laquelle les Belges auraient pourtant pu tirer plus de morceaux, plus courts, ce qui leur aurait permis d’être plus accrocheurs. Ils auraient aussi gagné en impact sur l’auditeur, le gardant attentif au lieu de le perdre dans les longueurs.

ARTISTE : Grotto
ALBUM : « Lantern Of Gius »
DATE DE SORTIE : 18 octobre 2019
LABEL : Stickman Records
GENRE : Heavy rock psychédélique
MORE : Facebook / Bandcamp

 

Last modified: 3 février 2020