ESCAPE FROM PARIS “Paris Tapes” (A/P 2011)

Written by Chronique

Escape-From-Paris

La dernière fois que j’ai eu le coup de foudre pour un groupe à tendance punk, c’était pour les Norvégiens de KVELERTAK. Une fois n’est pas coutume, j’ai reçu un énorme parpaing dans la face avec la performance en live d’un groupe nommé ESCAPE FROM PARIS. Premier réflexe post-parpaing : écouter leur EP (en download gratuit !). Conclusion : ces gonzes sont aussi fous en concert que sur skeud, leur “Paris Tales” c’est un peu comme le deuxième effet Kiss Cool…

Ce groupe n’est pas “normal”. Déjà ils ont un nom qui prête à confusion, car aucun de ces 5 dudes n’est ni Parisien (et c’est tant mieux, ha !), ni Français pour certains. D’autre part, ESCAPE FROM PARIS fait dans le punk, le rock, le viril : classique vous me direz. Sauf que ces mecs se situent à des milliers de kilomètres du groupe punk rock lambda, parce qu’ils sont tout bonnement BARJOS (…ou alors ce sont les autres qui sont trop sages).

ESCAPE FROM PARIS en deux mots : festif et rebelle. Les guitares sont remontées à bloc, les potards sont à 15, un gros vent de disto révolte souffle dans ta face ! Parce que Sir William (le frontman testostéroné d’EFP) t’incite volontairement à venir foutre le bordel avec lui, rien qu’en scandant quelques phrases à la con comme “Pay the rent, you muthafuckin bitches” ou même “Run solo ! Han Solo ! Fuck solo ! Djbadazjlkdjfaoozaoooooo !!!!”. Le mec a une présence, un côté “j’suis ouf et j’aime ça” carrément euphorisant : on dirait un croisement entre Zach De La Rocha et Mike Muir, l’accent latin en prime. Le mec aligne punchline sur punchline, faudrait carrément écrire un recueil de ses putains de paroles tellement il est culte.

Entre les histoires de vie nocturne débridée (“People Of The Night”), de chasse à la MILF (“Milfotheque”), de rancoeur qui brûle les intestins (“Jenga With The Devil”), ou de rock’n’roll sur fond de “this for you piece of shit/shut the fuck up” (“Crushed In Fire”), t’en as pour ton argent. Que tu n’auras pas dépensé puisque cet EP est gratuuiiiiiiiiitttt, motherfucker ! C’est ça aussi ESCAPE FROM PARIS : généreux comme pas deux, un esprit DIY où la communion avec le public s’impose d’elle même (enfin c’est plutôt eux qui s’imposent, en fait).

ARTISTE : ESCAPE FROM PARIS (Facebook)
ALBUM : “Paris Tales”
Date de sortie : Octobre 2011
Label : DIY
Genre : punk/rock/métal
Note : ✩✩✩✩✩

Last modified: 16 octobre 2013