MONKEY 3 + PHASED @ Stoned Gatherings (28.03.12)

BeehoWritten by Live Reports

Les Stoned Gatherings se poursuivent tranquillement avec deux combos helvètes qui partagent le même accent, mais pas vraiment le même délire musical : MONKEY 3 propagent un stoner progressif instrumental méchamment toxique, et PHASED jouent dans le registre « motor doom » (keeeuuwah) assez crade. Beeho est crevée mais elle va quand même profiter de ce ptit concif cool, et va même arriver à décompresser, avec plusieurs grosses dizaines de personnes… C’est parti ?

C’est parti. Premier groupe à entrer (sobrement) en scène : PHASED (Facebook). Le trio chauve nous offre une musique vrombissante et pointue, qui a le mérite de ne pas porter trop d’agréments inutiles. Très entraînant, très lourd aussi, seul défaut peut-être : la voix trop éraillée du chanteur (qui me fait vachement penser à Chris Spencer d’Unsane, chauve attitude inside). Mais en dehors de ça, je vois que les jeunes métalleux du premier rang sont captivés, alors ça signifie que la recette prend ! Enormément d’échange entre les zikos, un poil moins avec le public : alleeeez, faites pas les timides là ! En attendant, pour un mercredi soir la salle commence doucement mais sûrement à se remplir, comme quoi les Parisiens se bougent lorsqu’il est question de zik (prenez-en de la graine les Bordelais) !

Là ça y’est, la salle est vraiment bien remplie. On sent que ce sont les « 3 Singes » qui sont au centre des attentions. En parlant d’attention, la nôtre est d’un coup totalement captée par un espèce de background sonore chelou. Quelques minutes de suspens et le groupe monte sur scène. Et là, et làààààà putain : si t’es pas prêt pour un trip sous acide je te conseille de vite sortir ta poche à vomi, parce que ça va vibrer sévère ! Entre les images projetées sur la batterie et le mur qui sont carrément hypnotisantes (je me surprends carrément à scotcher sur des culs de babouins à un moment, dans quel monde on vit…) et la montée en puissance du son au fur et à mesure du show, je ne sais clairement plus où j’habite, j’suis complètement partie. Le stoner progressif de MONKEY 3 (Facebook) ne se résume pas qu’à une appellation, c’est même plus qu’une sensation car on est VRAIMENT en transe… Perso j’suis complètement intoxiquée (est-ce que s’asseoir sur le retour son de la batterie était une idée brillante ? ça dépend de ce qu’on recherche comme sensations…). Les musiciens semblent ébahis par l’accueil du public, car y’a visiblement de gros gros fans dans la salle, alors forcément… Je me contente d’une belle heure de show puis taille ma route, car le trip sous acide virtuel + la fatigue n’aident pas à tenir la durée.

Un beau gros show de Monkey 3 et une belle audience en ce mercredi aux Combustibles ! Neeeeeext ??? KARMA TO BURN + BLACK BOMBAIN PUTTTAAAAAAAIIIIINNNNN !!!!!!!!!!! (chopez VITE vos places ici)

Last modified: octobre 16, 2013

Laisser un commentaire