KARMA TO BURN @ Le Sans Réserve (Périgueux, 05/11/10)

BeehoWritten by Live Reports

KARMA TO BURN, ce sont ni plus ni moins les rois du stoner instrumental échappés de West Virginia, Etats Unis. 3 bougres au talent indiscutable pour composer des morceaux entraînants, riches en structure et au groove monstrueux. On headbangue sur KTB, on roule à fond la caisse sur KTB, on use ses cordes de guitare sur KTB. Et lorsqu’il s’agit du live, c’est juste tout aussi bon sinon bien meilleur que sur galette. Report.

Après avoir bravé 2h d’intempéries monstrueuses l’année précédente pour les voir jouer dans un minuscule bar de Poitiers devant 50 personnes à peine, on remet ça et prenons avec entrain l’autoroute direction Périgueux, pour assister au sacre de KARMA TO BURN au Sans Réserve, grande salle de centre ville.
Pas une âme à l’horizon 40 minutes avant l’ouverture, inquiétant ? Le temps de rencontrer quelques personnes bien sympathiques et nous rentrons dans la salle, pour subir une 1ère partie complètement hors-sujet : BACK GROUND, un groupe local de… HARDCORE ??? Les coreux du coin sont super contents, mosh pit anarchique à l’appui, ils sont clairement venus pour voir leur groupe et se défouler, c’est tout. Alors qu’à Poitiers en 2009, les gars de KTB avaient été décontenancés de jouer devant si peu de monde et dans des conditions bof (pas de scène, sono pourrie), espérons que le public se montrera plus à la hauteur ce soir !

1ère partie achevée, on peut enlever nos protections auditives, aller prendre l’air, et revenir avec toute notre niaque pour THE show. Aussitôt rentrés dans la salle, que vois-je devant mes yeux ébahis ??? Daniel Davies, le fucking chanteur de YEAR LONG DISASTER !!!??? Je savais pas qu’il faisait parti du groupe pour de bon, goddammit !!! Tu parles d’une surprise, je suis doublement excitée maintenant [NB : Year Long Disaster est un « side-band » de Karma To Burn, les deux groupes ont fusionné pour former le KTB actuel avec leur chanteur attitré] ! Ni une ni deux, le show commence…

Voici pour vous l’intro Nineteen, ok la qualité sonore est moyenne, mais l’énergie du morceau est bien là.

Au menu, 1h20 de show monstrueux avec de gros classiques de Almost Heathen et Wild, Wonderful…Purgatory, de la nouveauté (Waiting On the Western World avec Mr Davies au chant, par exemple), une patate in-cro-yable bref : KARMA TO BURN = NEW KINGS OF THIS WORLD. L’ajout de Davies à la gratte et au chant (qui rajoute des ptits solos à sa sauce, très rafraîchissant) donne un résultat tout simplement génialissime, donnant deux fois plus de puissance à leur musique, et quel charisme ce mec putain !!! Malgré un mic super mal réglé, on sent vraiment qu’ils ont trouvé LE chanteur pour coller à leur son, c’est fantastique d’être témoin de cette alchimie en live. Un show DINGUE, je ne me retourne pas tellement pour voir si le reste de la salle bouge, mais nous au 1er rang on est comme des fous !!!! Leur prestation est bien plus pêchue qu’à Poitiers (plus de monde, vraie scène, vrai sono, ça change tout), encore une fois s’il faut que je me refasse 2h de route pour eux, je le ferais ! Au bout d’une heure, les 4 filent en backstage pendant que toute la salle s’égosille pour les faire revenir, ce qu’ils font au bout de quelques minutes. Will prend le micro une 1664 à la main et râle en disant qu’on lui a même pas laissé le temps de finir sa bière ! Et c’est reparti pour 20 minutes encore plus intenses de gros son…

Une fois le show fini, on se dit que tout ça a été bien trop court et on en redemande. Des petits veinards pourront croiser le groupe au bar de la salle, nous serons déjà sur la route pour Bordeaux [NB « j’me la pète » : m’en fous, j’ai ma photo avec Will et Rob à Poitiers, et le DVD du Reunion Tour offert en main propre par le gratteux et signé par tous les membres !). Enorme concert encore une fois, alors un conseil : vite, allez les voir tant qu’il est encore temps !!!!!


Last modified: janvier 25, 2016

Laisser un commentaire