The Power Of The Riff Compels Me… DOWN

BeehoWritten by Heavy Zikos

Cet article a été écrit à la demande spéciale d’une amie : Burçak, cet article est pour toi. Je sais et espère aussi que ça ira droit au coeur d’autres personnes ici, oh vous vous reconnaîtrez. Parce que oui, les fans de DOWN savent qui ils sont, ils sont ce qu’on appelle des LIFERS.

La bonne musique est quelque chose que vous pouvez inspirer profondément pour en remplir vos poumons, vous pouvez la sentir et votre coeur bat à l’unisson avec elle. La bonne musique tend à vous faire fermer les yeux et vous permet de libérer toutes les énergies, positives ou négatives. Et c’est ÇA que DOWN nous fait ressentir. Cet article est clairement une apologie de DOWN. De la bonne drogue pour vos mômes.

Je ne me rappelle même pas la première fois où j’ai écouté DOWN, mais putain je me rappelle bien la première fois que je les ai vus en LIVE. Faites-en l’expérience et vous ne l’oublierez jamais, ça restera gravé dans un coin de votre esprit et de temps à autre vous vous en rappellerez comme étant l’un des meilleurs concerts que vous ayez jamais faits. Ca m’est arrivé une fois seulement (je ne m’en remets toujours pas…), au Festival Sonisphere de Barcelone en juillet 2009. Bon, je n’étais pas encore réellement fan du groupe à cette époque, le Catalan à côté de moi en savait beaucoup plus que moi sur le groupe, à commencer par leurs noms. Mais même si je ne connaissais pas encore leurs noms et leur histoire, quand j’ai attrapé ce médiator lancé par Pepper Keenan (putain, tu parles d’une chance !), je savais que ça aurait une importance pour moi tôt ou tard.

Cette expérience a changé ma vision des Concerts avec un grand C. Peu importe si tu es grand ou important, peu importe combien d’effets tu mets sur scène, peu importe la puissance et la vitesse de ta musique, si tu n’as pas LE FEELING, alors tu peux retourner d’où tu viens. Ces mecs ont clairement le feeling. Phil Anselmo pense chacun des mots qu’il chante, du plus profond de son coeur et de ses tripes, et je ne parle pas en tant que fan du groupe, je parle en tant que vraie fan de musique. Ce mec, sincèrement, pourrait être considéré comme un chanteur SOUL pour le métal. DOWN est de la soul music, vibrante et criante, exaltante et authentique. Je ne suis même pas chrétienne mais je dirais volontiers « Alléluia! » à ces enfoirés !

Ce que je j’aime avec ce groupe, en dehors de la musique à proprement parler, c’est la combinaison des personnalités. Quand vous voyez ces cinq gars traîner ensemble et avec qui vous pourriez facilement traîner, il n’est pas question de putain de rockstars ici, mais bien de cinq mecs du Sud normaux agissant comme des frères de longue date. Boire, fumer, faire des barbecues, jammer tranquille… « Haha  ouais, beaucoup de gens font ça » vous me direz, mais vous connaissez beaucoup de rockstars (ici j’entends ça plus par « musiciens rock connus » que par « vieux enfants gâtés possédant des milliards de dollars sur leur compte en banque ») qui n’en ont rien à foutre du business, lorsque leur seule préoccupation est la famille, la musique et passer du bon temps ? C’est pourquoi vous les verrez jammer avec des tonnes de groupes locaux, et que vous ne verrez probablement pas un EP sortir avant des lustres, et je ne parle même pas des tournées… Eh bien, faire des tournées mondiales semble secondaire lorsqu’ils peuvent jouer à domicile dans leurs pubs favoris. Il s’en contrefoutent mais font de la bonne musique, et c’est tout ce qui compte. LIFERS. Oh et au fait, DOWN était un groupe provisoire au départ !…

Du blues au métal, la musique de DOWN atteint chaque aspect le plus mélodique et sincère de ces genres. Vous transportant au sein de leur monde, à la Nouvelle-Orléans, où les ténèbres et le soleil se donnent rendez-vous aux quasi-mêmes endroits. Bower apporte son incroyable swing à la mixture, Keenan met sa superbe vibe blues-métal, Windstein ajoute sa brutalité aux riffs, Brown se laisse porter par le rythme et épaissit chaque seconde de chaque morceau avec sa dextérité, et enfin, Anselmo est le coup de baguette magique qui rend tout ça possible et palpable. Et tout ça a le goût du meilleur des Bourbon sur glace jamais produit, parce que c’est dur, riche, et sucré à la fois. Sentir votre gorge bruler n’a jamais été aussi bon. Santé…

« The power of the riff compels us ». On ne vénère pas aveuglément, on ressent juste la vibe au plus profond de nos coeurs.

Last modified: octobre 19, 2013

Laisser un commentaire