KIND font rimer super-groupe et stoner addictif avec “Mental Nudge” chez Ripple Music.

Written by Chronique

Dans la grande famille du Metal, on aime s’afficher dans des projets variés et donner un coup de main aux potes. Quand on en a marre de manger tous les jours le même plat, on fait quelques infidélités à son groupe et on monte un « side project ». Quand plusieurs sommités partouzent ensemble on appelle ça alors un « supergroupe ».  L’idée d’un tel projet peut paraitre séduisante mais reste souvent creuse. À part exciter les médias ou les réseaux et faire un beau cliché de la brochette en couverture, la musique en sort rarement gagnante. Que voulez-vous, à notre époque on aime bien épater et s’étaler, à défaut d’être réellement efficace et créatif. S’il fallait donc juger un groupe sur leur discrétion malgré leurs expériences, KIND (Boston, Massachusetts) serait définitivement un des quatuors heavy prog à ne pas négliger. Mais impossible de ne pas faire mention des CV des gonzes : Matt Couto (ex-Elder), Tom Corino (ex-Rozamov), Craig Riggs (Roadsaw) et Darryl Shepard (ex-Black Pyramid), excusez du peu. Edité sous le label Ripple Music, Kind nous présente (enfin) son second album, « Mental Nudge ».

Et la formule KIND est simple et efficace : vous gifler. Avec l’art et la manière. À l’image de « Broken Tweaker » ouvrant cet album : un riff qui vous fait valdinguer dans le décor, une section rythmique déchaînant un chaos tellurique… On est en face d’une des plus belles ouvertures depuis quoi, Sasquatch ? Et histoire que vous compreniez bien à qui vous avez à faire, KIND enchaîne avec « Faster Number Two » au titre des plus explicites. Total mayhem. Matt Couto et Tom Corino s’en donnent à coeur joie, assènent les coups (quel final ! ) et à chaque uppercut, vous font regretter le choc des corps dans le pit, avec fracas, votre pinte vide à la main, vos fringues goût bière, plus trempés que lors de votre soirée tee-shirt mouillé au camping.

KIND maîtrise la science du riff qui dégouline de gras quelque soit les circonstances. Nerveux donc en entrée, mélodique mais musclé sur « Helms », KIND se mue en béhémoth mystique lorsqu’il s’agit d’aller sur des terrains plus psych (« Mental Nudge ») voire carrément doom (« Trigger Happy »). Le groupe s’amuse alors à jongler entre stoner survitaminé et prog lustré au saindoux, parfois au sein d’une seule et même chanson. « It’s your Head » par exemple est une leçon de construction musicale pour vous leurrer : elle s’ouvre comme « Breed » de Nirvana, en plus gratinée, pour se déliter en une cavalcade heavy à vous griller les neurones. Les solis judicieusement placés et jamais pompiers de Daryl Shepard y sont certainement pour quelque chose.

La performance vocale de Craig Riggs est également à souligner. Jamais tapageur, toujours mélodique, elle s’adapte parfaitement aux compositions dynamiques et variées du combo. Et en parlant de grunge, le chant, habilement capté par leur ingé son, dégage cette aura so nineties des plus belles performances de cette décennie désormais révolue.

Amoureux de la bûche, c’est Noël avant l’heure. Kind est féroce, Kind est puissant, Kind est mélodique, Kind est tout à la fois. Et en ces périodes de vache maigre, c’est déjà beaucoup.

ARTISTE : Kind
ALBUM : « Mental Nudge »
LABEL : Ripple Music
DATE DE SORTIE : 11 septembre 2020
GENRE : Heavy rock / progressif / stoner
MORE : Facebook / Bandcamp / Label

Last modified: 8 octobre 2020