Pourquoi “Cosmic Ritual Supertrip” est (enfin) le meilleur album de BLACK RAINBOWS.

Written by À la une, Chronique

Quand Gabriele Fiori sort le premier album de BLACK RAINBOWS il y a une douzaine d’années, nul n’aurait pensé qu’il deviendrait le porte-étendard de la scène stoner indépendante et que son label Heavy Psych Sound Records la pièce maîtresse de l’artisanat italien.

Alors que vient donc faire Black Rainbows et ses huit albums au milieu d’un agenda surbooké ? Le fun, la passion, l’envie de jouer live et de la partager. Mais plus qu’une récréation, il est aussi le chaudron de Gabriele Fiori pour obtenir LE son qui le travaille depuis des lustres, ce mélange de stoner pur jus, avec des petites touches seventies mais pas ringardes, une pincée de psychédélisme, des influences occultes, d’où jaillirait la recette goûtue, celle où une fois la première gorgée avalée avec méfiance, on se dit « merde c’est bon, j’en veux un fût complet ! ».

Le problème, c’est que comme beaucoup de druides, faute de grimoire indiquant les ingrédients précis, il a tenté des mixtures et le résultat ne fut pas toujours à la hauteur des attentes. Après quatre premiers albums à tâtonner, l’excellent “Hawkdope” franchissait un palier mais était un peu trop linéaire et rentre dedans. Hop, une pincée de psychédélisme, et ça devrait le faire. “Merde, où j’ai foutu le buvard ? Putain, il est tombé dans la marmite ! Tant pis, en étant un peu perché, ça devrait le faire.” Selon les témoins aujourd’hui disparus, c’est comme ça que serait né “Stellar Prophecy”. Bon, tout le monde n’étant pas défoncé en permanence, c’était raté.

Une fois revenu de son trip, le sorcier électrique se lance dans une nouvelle recette, ses vertes incantations lui ouvrant les voies de l’inspiration cosmique. Empilant les riffs tranchants et les ambiances plus surchauffées que l’asphalte en été, le bolide Black Rainbows fonce désormais à tombeau ouvert vers les cieux. “Cosmic Ritual Supertrip” est LE mélange parfait, les rythmes endiablés et les passages planants mais sans excès s’enchaînent superbement, le son est tellement gras qu’il suinte de chaque instrument et la voix de chaman de Gabriele invite à chaque instant l’auditeur à sa danse du Sabbath.

Incontestablement le meilleur de Black Rainbows réuni dans un même flacon pour une ivresse totale. À consommer sans modération.

ARTISTE : Black Rainbows
ALBUM: “Cosmic Ritual Supertrip”
LABEL : Heavy Psych Sounds
SORTIE : 22 mai 2020
GENRE : Stoner rock’n’roll
MORE : Facebook / Bandcamp / Label

Last modified: 22 mai 2020