DÖ « Astral Death Cult » (Lay Bare Recordings)

Written by Chronique

Le trio finlandais a livré récemment son deuxième album « Astral Death Cult », véritable bombe sludge doom dont il va être difficile de parler ouvertement sans risquer de disparaître dans un monde inconnu.

Plus qu’un album, montre enfin son vrai visage après s’être cachés pendant cinq ans derrière des EP aux sonorités certes agressives, mais bien trop convenues pour que leur nom et leur musique se propage efficacement auprès du plus grand nombre. Je rapprocherais les structures initiales de DÖ de celles de leurs compatriotes (ou plutôt complices) Demonic Death Judge, qui avaient commencé à disséminer les premiers indices du changement à venir via un vicieux mélange de sludge, black metal et groove. Et si DÖ repartent de cette recette typiquement finlandaise, cela n’a rien d’un hasard.

Les influences astrologiques et astronomiques, aussi bien scientifiques que philosophiques, aurait pourtant dû apparaître comme une évidence immédiate et j’aurai dû me méfier de ce groupe. Mais emporté par ces mélodies envoutantes et ce rythme tribal qui progresse au plus profond de moi, tel un virus modifiant l’ADN de son hôte pour en faire une espèce nouvelle et plus évoluée, il m’a fallu laisser mon inconscient se perdre dans cette nouvelle perception sonore. Comme si je glissais dans un océan gazeux avant de succomber, m’ouvrant à une nouvelle façon d’écouter ces sons si majestueux et de découvrir la vérité, malgré une couverture pourtant bien foutue utilisant les clichés des genres, se planquant en Finlande, terre de musiques extrêmes.

Je peux désormais hurler la vérité au grand jour. DÖ ne sont pas Finlandais, encore moins humains : ils ne sont rien moins que les représentants d’une nouvelle espèce arrivée jusqu’à nous grâce aux indications laissées sur les sondes spatiales par l’incroyable astronome Carl Sagan, nous offrant leur façon de mêler sans à priori le meilleur de la musique heavy sur fond de voyage cosmique. « Astral Death Cult » fusionne alors l’aspect crasseux et déglingué du meilleur du sludge, la violence verbale d’incantations black et/ou death, le tout sur un groove progressif. Tous les composants issus de cette explosion astrale font renaître une nouvelle vie, un nouveau son, unique et envoutant, jamais entendu auparavant, avec une force si imposante qu’aucun esprit ne pourra y résister.

N’ayez pas peur de succomber à DÖ, ils sont venus pour notre bien, quitte à nous imposer par la force la réalité : « Astral Death Cult » est le meilleur album sorti en 2019. Tout autre argument n’est que mensonge ou manipulation, et vous risquez de le regretter si vous tentez de dire le contraire.

ARTISTE : DÖ
ALBUM : « Astral Death Cult »
LABEL : Lay Bare Recordings
DATE DE SORTIE : 20 septembre 2019
GENRE : Sludge / doom metal
More : Facebook / Bandcamp / Black Bow Records

Last modified: 22 octobre 2019