DEFLORE & JAZ COLEMAN « Party In The Chaos » EP (Subsound Records)

Lord PierroWritten by Chroniques

Un EP de metal indus par un duo instrumental italien peut-il attirer l’attention en 2019 ? Aucune chance. Est-ce que la participation du légendaire alchimiste Jaz Coleman change la donne ? Définitivement.

La carrière de DEFLORE a beau avoir vingt ans, s’ils n’avaient pas fait la première partie d’un show de Killing Joke, je ne serais pas en train de vous parler de cette collaboration. Pourtant, la discographie des Italiens est superbe et mérite d’y jeter vos deux oreilles. Véritable bande son électro-metal-indus d’un film qui serait proche d’un thriller technologique de fin du monde façon Blade Runner, tous leurs albums vous transportent dans leur imagerie au rythme de riffs séquencés et de ruées féroces que je n’avais plus entendu depuis les débuts de Pitchshifter sur « Industrial » ou « Desensitized ».

Que vient donc faire ici le leader emblématique de Killing Joke ? Plus qu’un featuring, Coleman a été tellement abasourdi par la musique des Italiens qu’il a participé activement à la création de ces trois morceaux, même quand il n’y pose pas sa voix. Si le son ne peut que faire penser à Killing Joke à cause de la voix de Jaz, il serait bien trop réducteur de cantonner cet EP à un palliatif permettant d’attendre un nouvel album du groupe culte. Parce que DEFLORE accélèrent leur rythme habituel, appuient plus fort là où ils faisaient déjà mal (le son de batterie ressemble à un bombardement) tout en laissant suffisamment d’espace à la voix de Coleman pour qu’il entonne un hymne révolutionnaire digne d’un Wardance revisité, faisant du titre « Party in the Chaos » l’un des meilleurs morceaux entendus ces dernières années.

Purement instrumental, « Sunset in the West » est typique des albums de DEFLORE, où l’on retrouve cette ambiance de western technologique, sorte de fin de l’humanité que l’on cauchemarde, envahie par des machines prenant le contrôle de nos vies. La tension palpable ne se dissipe jamais, telle une brume envahissant notre inconscient, et quand le final « Transhuman World » démarre, il est clair que c’est dans un monde nouveau que l’on évolue désormais, monde qui ne sera plus jamais pareil…

Le Grand Alchimiste a encore transformé une pépite en diamant, nous offrant une mini bande-son concoctée à six mains et mettant enfin en lumière ce superbe groupe qu’est DEFLORE. Merci, Monsieur Coleman.

ARTISTE : Deflore and Jaz Coleman
ALBUM : « Party In The Chaos »
LABEL : Subsound Records
Genre : Industrial metal
More : Facebook / Bandcamp / Subsound Records

Last modified: juillet 22, 2019