KARMA TO BURN + MUTE @ Heretic Club (Bordeaux, 07.05.12)

Written by Live

C’était leur première fois dans ma ville : oui, je les ai attendus une éternité, mais KARMA TO BURN a fini par venir jouer à Bordeaux. Si vous lisez ce blog, alors vous savez que je les ai vu il y a un mois à Paris pour un concert énorme : il faisait chaud et humide, la foule était ouf. Donc, mes compatriotes et moi-même nous devions de nous montrer autant voir plus acharnés que les Parisiens. Je ne dis rien, et vous laisse juger par vous-même… (Photos : Room72.net)

L’Heretic est clairement l’une de mes salles préférées à Bordeaux, parce qu’elle est suffisamment petite pour avoir cette atmosphère familiale et bien underground que j’aime, suffisamment grande pour accueillir des groupes de partout dans le monde, et enfin, parce que son staff est le plus passionné et diehard que je connaisse. Ils savent ce qu’ils font, ils aiment ce qu’ils font, et c’est grâce à ça qu’on a la chance d’avoir ce soir KARMA TO BURN en live à Bordeaux. Ok passons direct aux performances.

WAKE THE DEAD (Facebook)

Premier groupe à ouvrir : WAKE THE DEAD. Ils auraient pas pu choisir meilleur nom. Ils sont jeunes, ils sont surexcités, ils font du Hardcore. Le son est pas mal, mais le problème c’est que j’ai en horreur ce fameux chant screamo qui caractérise certains groupes du genre. Je fixe la scène, j’attends un miracle… Rien ne se produit, ce groupe est décidément pas pour moi. Prochain groupe, les Canadiens de MUTE, qui sont visiblement hyper appréciés ici, vu le nombre de personnes qui squattent déjà le merch !

MUTE (FacebookMySpace)

Après une bière bien fraîche et une pause plutôt longue, je retourne dans “la crypte” où MUTE a déjà commencé son show, et j’avoue que ça commence a être vraiment compliqué de se frayer un chemin jusqu’à la scène, tellement le monde est compact. En tout cas, l’ambiance est putain d’électrique et mes oreilles se voient remplies d’un super son punk rock, que je recommande fortement à tous les fanas de skate punk rock, parce que c’est clairement le délire de MUTE.  Le son est énorme, y’a du punch, y’a du groove, et le passe-passe vocal gratteux/batteur donne une énergie sans faille à l’ensemble. EN PLUS ils sont super sympas (et ils sont Québécois, ce que j’ignorais jusqu’à ce que l’un d’entre eux ouvre la bouche, vlà la surprise !). Franchement j’adore. Oh et est-ce que j’ai précisé que la moitié du groupe porte des moustaches façon trucker cainri, tout comme une poignée de fans espagnols au premier rang ? Si ça c’est pas un détail qui tue, alors je vois pas…

KARMA TO BURN (site officiel)

Voilà un putain d’échauffement, mais là de suite, on a prévu d’aller en Enfer. Le Karma, les fluides, tout ça va cramer ce soir. Le Jugement Dernier est arrivé… La salle est tellement remplie qu’il est juste impossible d’en sortir, en même temps : je n’ai aucune envie d’en sortir, et d’ailleurs je me colle sur le côté de la scène, histoire d’être pépère pendant le show. Tout le monde est au taquet pendant l’install’ du groupe sur scène, ça siffle, ça hurle des conneries… Alors quand les gars de KARMA commencent le set en lançant un bon ptit “Eight” sur la table, normal que tout le monde commence à pogoter, à slammer direct, comme si leurs vies dépendaient de la musique du groupe. Perso, j’ai jamais vu une réaction aussi vive DÈS LE DÉBUT d’un concert du groupe ! Là je crois qu’on peut dire sans hésitation que les Bordelais viennent de détrôner les Parigots du titre de fans de KTB les plus barrés ! Eh ouais, haha ! Au passage, je me demande vraiment comment Will, Rich, et Rob font pour jouer dans une telle obscurité, mais ils s’en sortent à 99% sans encombre. Des hits, d’la sueur, des hits, des cris, des hits, des slammeurs… C’te foule est barjo, première fois que je vois ça à Bordeaux, et je pense que le groupe est tout autant sur le cul que moi ! Le rappel nous rend tous malades mentaux, et on se met tous à headbanguer comme si c’était nos 10 dernières minutes sur Terre…

Fin du gig, et c’est après quelques indispensables rafraîchissements que je tombe sur Rob à l’extérieur de la salle et passe un moment avec l’un des mecs les plus cool qu’ils m’ait été donné de rencontrer. Ce mec est hyper généreux, sincère et avenant. En fait, ils sont tous hyper cool, chacun à leur façon ! Ils respirent la sincérité, que l’on retrouve aussi dans leur musique. Autant leurs fans peuvent leur être dévoués, autant ils le leur rendent vraiment bien. J’adore ces mecs, et j’espère que par cette petite éloge (sincère, elle aussi), je vous aurais convaincus d’aller voir au moins une fois ce groupe sur scène. Parce que vous le valez bien.

Last modified: 25 janvier 2016