Tout sur le prochain EP de DOWN.

Written by News

Down-Metalhammer201

Vous vous rappelez quand je vous ai dit que DOWN avait décidé de sortir 4 EPs au lieu d’un seul et long album ? Vous vous rappelez quand je disais qu’ils seraient une combinaison parfaite de leurs diverses influences :  doom, heavy metal, acoustique et originale ? Oui et bien depuis, le groupe a enchainé les déclarations sur le projet, enfin ils n’ont fait que confirmer la même chose interview après interview. Le Nodferatu’s Lair de Phil Anselmo a connu l’effervescence ces derniers mois : voici l’unique info qu’on a pu avoir de concrète de la part du groupe via leur Facebook. DOWN a été interviewé ce mois ci par METAL HAMMER et a révélé quelques secrets supplémentaires à propos de ces très attendus EPs… Voici un petit résumé de l’entretien.

Tout d’abord, FLASH INFO : le premier des 4 EPs à sortir sera l’EP doom. Ce qui a toujours été une sous-composante du son DOWN va enfin pouvoir prendre toute son ampleur… Et parce que les gars ont eu une réelle culture doom, vous pouvez être sûrs que cet EP sera un très bon cru de sa catégorie. Quoiqu’il en soit, selon Kirk Windstein “c’est un album avec un son très très lourd pour DOWN. Ces six morceaux ne sont pas chargés d’autant de dynamiques que sur les autres projets“. Voici le tracklisting :

Levitation
Witchtripper
The Misfortune Teller
The Curse Is A Lie
Open Coffins
This Work Is Timeless

Pepper raconte une anecdote marrante à propos de la chanson “Witchtripper” et de la façon dont son titre leur est venu, à lui et Phil : “On était en Espagne dans ce ptit village, et j’ai remarqué que chaque maison avait des pierres au coin du toit. Et partout où je regardais, il y avait des images de sorcières sur les fenêtres des gens. Bien sûr, Phil et moi étant comme nous sommes, on a commencé à imaginer ce que ces pierres étaient. On s’est dit qu’elles devaient être des “witchtrippers” : t’as des sorcières sur ton toit et les pierres les rendent stone lorsqu’elle descendent chez toi. On devait trouver la chanson qui irait avec ce terme cool. Quand j’ai eu le riff, j’ai su que ce serait celui de “Witchtripper”.”

Phil a écrit les paroles de cet EP doom en étant dans un état d’esprit bien spécifique, il a voulu traiter de choses génériques en abordant leur aspect beaucoup plus sombre : “Au niveau lyrical, y’a beaucoup de chansons dans lesquelles je suis en conflit avec les relations humaines… J’imagine que c’est plus simple d’en parler que d’agir, mais dernièrement plutôt que de froisser les gens, je préfère… disons que je préfère me faire des amis plutôt que des ennemis.  C’est facile de se faire des ennemis, c’est facile d’être négatif. C’est facile de dériver dans ce sens, mais il est plus dur de venir avec de l’amour. Tout ce que t’as à faire c’est ouvrir le journal et voir par toi-même. Ici dans ma propre ville, des gens sont tués tous les jours. Moi, en tant qu’être humain, je serais incapable de pouvoir dormir la nuit si j’avais fait un truc dans le genre. Du coup je me pose la question : mais putain à quoi ils pensent ? Y’a tout ce culte autour des voyous qui ont amené plein de jeunes prometteurs sur la mauvaise voie, une voie parfois sans retour. Tu prends la vie de quelqu’un, un adulte, t’as 16 ans, c’est foutu. Je crois que je me suis posé pour écrire cet EP, et c’est là où mon esprit se trouvait.

donw-jam-2011

Avec ces quatre EPs, DOWN a imaginé une nouvelle façon de sortir leur musique, un moyen qui leur permettrait à la fois de laisser libre cours à leur créativité et de donner à leurs fans la possibilité de se procurer ces disques à moindre coût. Pepper explique ce qui les a poussé dans cette entreprise : “J’ai eu une conversation avec Jerry Cantrell d’Alice In Chains, et j’ai vu un peu d’envie dans ses yeux.  Les groupes savent que c’est une bonne idée, avec une telle industrie du disque. Mais c’était plus un truc pour nous permettre d’avoir une totale liberté et ne pas être cantonnés à un seul disque. Si on veut faire des trucs doux, c’est genre la chanson 9 qui doit être la chanson douce, toutes ces conneries. C’était juste un truc que Phil et moi avions en tête, et comme je suis le mec qui fait les artworks, j’ai pensé que ça serait super si on pouvait avoir une série d’images liées entre elles….” 

Au fait, ne vous attendez pas à ce que les 4 EPs sortent rapidement les uns après les autres. Ils bossent lentement mais sûrement. Phil a dit à Metal Hammer : “Selon moi, un EP représente moins de stress pour nous. On a une incroyable relation dans le groupe, mais être enfermés pendant un mois ou deux pour pondre 12 à 15 morceaux, c’est vraiment éprouvant. Eprouvant émotionnellement. Donc de un, c’est plus simple pour nous, et de deux, on sort la musique plus vite pour les gens. Tu sais, y’a 5 ans on a promis aux gens que ça nous prendrait pas plus de cinq ans pour le faire… C’est çaaaa !”

Jammer, composer, écrire… à l’ancienne. En parlant de “à l’ancienne”, Kirk a déclaré il y a plusieurs semaines que les 4 EPs seraient “brut et organique, sans retouche informatique”.

On a pas encore trop d’infos concernant les 3 autres EP, mais je suis realtivement sûre qu’on en entendra parler d’ici peu (en gros, au moment de la sortie du premier de la série).  Sur cette note positive, écoutons ce que Phil a à dire sur l’état actuel du heavy métal “On entend dire que le métal est mort depuis 20 ans. Quand j’étais dans Pantera, c’est sûr, le heavy métal était mort. [Il prend une voix de dirigeant de major] ‘Je ne crois pas que vous allez arriver à vendre beaucoup de places sur cette tournée. Il y a cette toute nouvelle musique que l’on appelle nu-métal qui est en train de prendre de l’ampleur.’ Ha! Regarde ce qui s’est passé ! Le heavy métal n’est jamais mort, mec. Jamais, jamais, jamais. Il y a de bonnes chances pourqu’il soit encore plus vivant qu’il l’a jamais été. Ca dépend juste de ce que tu recherches. Si je commençais à balancer des noms maintenant, certains en prendraient un coup au moral, donc non. Et certains groupes font vraiment du réchauffé. Je préfère 100 fois un enregistrement brut et de basse qualité qu’un grand groupe surproduit, un produit trop lisse qui se vend à des millions par jour…”

C’est tellement vrai… Vous pouvez trouver le reste de l’interveiw dans le METAL HAMMER de Janvier.

Last modified: 16 octobre 2013