RED FANG “Murder The Mountains” (Relapse Records 2011)

Written by Chronique

Après leur premier EP “Red Fang” qui était résolument stoner rock et sans chichis, RED FANG prend du gallon et de la maturité. Toujours sans concession aucune, “Murder The Mountains” repousse les frontières du sludge et mobilise tous les sens de l’auditeur… Attention c’est du méga lourd !

J’avoue, je ne connaissais absolument pas RED FANG avant de voir apparaître une bannière promo du groupe sur ma page Facebook. Et j’ai été immédiatement conquise ! Ca faisait un moment que j’attendais une sortie bien pêchue avec ce côté stoner que j’affectionne tant, car de nos jours tout le monde se prétend “stoner”, mais au final très peu réussissent à mériter leur grade.

La chose qui est très intéressante chez RED FANG, c’est qu’ils mélangent cette dynamique et ces sonorités stoner rock avec des ambiances sludge-punk à la Mastodon ou High On Fire. Aux 1ères notes de Malverde, on se visualise dans un bled paumé du Midwest américain (contradictoire ce feeling, car les mecs viennent en fait de l’Oregon) avec les pelottes de foins qui roulent au vent, bref ça sent la gratte du désert à plein nez, la gratte un peu éthylisée à la façon d’un riff de Karma To Burn… Et pourtant les gonzes, au lieu de vous entraîner dans le désert comme prévu, ils vous détournent et vous plongent dans une ambiance sombre et décadente avec force et rage. Et putain, ce kidnapping est diablement bien orchestré ! On poursuit la course avec Wires (voir clip ci-dessous), avec lequel ils font démonstration de l’aspect entraînant de leur zik : ça n’est pas sans rappeler du bon vieux QOTSA, mais c’est sans compter sur un break surprenant et complètement épique ! Je vous avais prévenus : on va de surprise en surprise avec ce groupe…

Encore un aspect qui rend ce groupe vraiment appréciable : RED FANG a non pas un mais deux vocalistes, ce qui apporte un côté frais à leurs compos. Avec d’un côté la voix rauque et imposante de Bryan Giles et de l’autre le chant clair de Aaron Beam, le plaisir n’en est que doublé ! On se surprend à avoir la tête qui balance dans tous les sens et les doigts qui commencent à vouloir “air jouer” des sons qui bougent un max comme les très stoner Hank Is Dead, Number Thirteen, Human Herd ou le plus punk Painted Parade et on se rend alors compte que plus on avance, plus on monte le son. Plus on monte le son, plus on sent notre coeur accélérer, et plus on a envie de hurler de plaisir…

Je vous avais parlé d’un côté plus sludge, et bien ce côté plus sombre de l’album vous le trouverez sur des songs telles que la speed Dirt Wizard, la rutilante Throw Up (cette basse…cette basse !) qui donne envie de tout sauf de vomir, la lovecraftienne Into The Eye et la psyché-doomesque The Undertow

De la diversité, de l’énergie, beaucoup d’inspiration : bref du pur plaisir à l’écoute (en mode repeat) de “Murder The Mountains”. Ils ont sans doute finalement réussi à les buter ces montagnes, avec leur arsenal redoutable, mais moi ils ne m’ont pas tuée bien au contraire : j’en redemande et je recommande fortement à tous les amoureux de métal burné et d’aventures qui ne se passent que dans la tête (comprenne qui pourra)…

Artiste : RED FANG (site web)
Album : “Murder The Mountains”
Date de sortie : Avril 2011
Label : Relapse Records
Genre : stoner/sludge/rock
Notation : ☆☆☆☆

 

Last modified: 20 octobre 2013