THE OBSESSED, le grand retour&..." /> THE OBSESSED “Sacred” (Relapse Records) – The Heavy Chronicles


Chroniques

Published on April 23rd, 2017 | by Lord Pierro

0

THE OBSESSED “Sacred” (Relapse Records)

THE OBSESSED, le grand retour ! Le groupe mené par son fondateur historique Scott « Wino » Weinrich sort son premier album en 20 ans, et après des tas de sorties de son leader sur cette période (Saint Vitus, Spirit Caravan, Premonition 13, en solo…). Pas de nostalgie pourtant, mais un album revanchard qui ne doit rien à personne.

N’étant point fan de la vague rétro 70’s opportuniste et encombrée de groupes trop souvent médiocres, c’est donc avec un peu d’appréhension que j’ai entamé les écoutes de Sacred (ces vingt ans d’absence n’allaient-ils pas peser sur la qualité de l’album ?). Pourtant, je ne devrai pas m’inquiéter, appréciant énormément les œuvres de Wino, et ayant toujours pris mon pied à le voir en concert. Et donc, Sacred ne fait pas exception.

L’album s’ouvre sur “Sodden Jackal” et un doom massif mais survitaminé, comme si Wino avait injecté du Motörhead dans sa compo. Court mais efficace, l’entrée en matière pose les bases de ce que va être tout l’album : énergique, mélodique, passionnant, en un mot, une bûche ! À peine “Sodden Jackal” terminé que “Punk Crusher” déboule, lancé sur l’autoroute du riff tel un classique hard rock/heavy metal à faire pâlir tout ce qui est sorti depuis… la fin des 70’s.

Si le rythme ralentit sur le morceau titre, ça n’en fait pas un titre plus léger pour autant, au contraire. La voix de Wino donne le tempo et le chant laisse place à des soli de guitare dignes des plus belles années du metal. Ce heavy rock poursuit sa cavalcade endiablée jusqu’à l’instrumental groovy “Cold Blood”, puis reprend encore plus fort avec “Stranger Things” et surtout, mon morceau favori : “Razor Wire”. Sa lourdeur, son groove, ses riffs accrocheurs, ce morceau est taillé dans le tissu des classiques et déchaînera les headbangers en live.

La dernière partie de l’album comporte un cri d’amour de Wino à ses enfants (“My daughter My Sons”) et un très punk “Be The Night”, pour terminer en beauté ce retour en grande forme du groupe le plus torturé mais plus vivant que jamais !

A l’écoute de Sacred, les connaisseurs retrouveront avec joie des clins d’oeil à ces quarante dernières années, que ce soit dans le son ou l’évocation à des groupes actuels. Quant au néophyte en Wino, il y découvrira rien de moins que l’encyclopédie du heavy rock résumée en douze titres, et ne pourra que s’abandonner avec plaisir à l’écoute de ce magnifique album.

Sacred, approved by the Lord.

ARTISTE : THE OBSESSED
ALBUM : “Sacred” 
DATE DE SORTIE : 7 avril 2017
LABEL : Relapse Records
GENRE : Doom old school / hard rock
MORE : Facebook / Bandcamp

Tags: , , , , ,


About the Author

Lord Pierro

Tombé dans le stoner il y a 20 ans, j’essaie de partager mes coups de cœurs musicaux, aussi bien sur album qu'en concert. Mot d’ordre : spread the fuzz ! Avec une bonne bière, bien sûr !



Leave a Reply

Back to Top ↑