Vous avez très sûrement vu passer l'info ces dernières semaines ..." /> STONED ORGIES : une progra de feu à Nantes avec The Atomic Bitchwax, Pentagram et bien plus ! – The Heavy Chronicles


News

Published on September 14th, 2015 | by Beeho

0

STONED ORGIES : une progra de feu à Nantes avec The Atomic Bitchwax, Pentagram et bien plus !

Vous avez très sûrement vu passer l’info ces dernières semaines sur les réseaux sociaux : l’orga de concerts STONED ORGIES vient de débarquer à Nantes (un peu comme le messie, en fait) et a prévu d’inonder la ville de gros riffs doom, stoner, heavy rock et consorts. Si le nom vous titille l’oreille, c’est parce qu’ils ne se cachent pas de leur affiliation avec l’orga parisienne STONED GATHERINGS. Rien que ça. Attendez vous donc à du méga lourd, les Nantais. Récap de la progra d’automne dans ces lignes.

PHILM + DDENT // Le 20 septembre à la Scène Michelet

12€ en préventes / 15€ sur place / Event Facebook

PHILM (USA – feat. Dave Lombardo de Slayer)
Philm c’est la réunion de trois musiciens extrêmement talentueux : l’ex-batteur de Slayer Dave Lombardo (aussi dans Fantômas), le bassiste Pancho Tomaselli de War et Tower of Power, et Gerry Nestler, guitariste du groupe metal-prog Civil Defiance. La musique de Philm pourrait être un assemblage de toutes ces sensibilités aguerries, une fusion incandescente de metal, prog, funk, jazz, punk qu’on peut savourer sur les deux albums sortis, Harmonic en 2012 chez Ipecac Recordings, et Fire From The Evening Sun l’an dernier signé chez UDR. Dave Lombardo à la Scène Michelet… c’est tellement improbable et génial que rater cette date n’est clairement pas envisageable.

DDENT (FR)
Exprimant une sorte de doom-gaze (entre le doom et le shoegaze quoi), la musique des parisiens est aussi massive que vaporeuse. L’unique EP sorti l’an dernier démontre avec classe que DDENT aime sauter les étapes, par des compositions équilibrées, d’une richesse incroyable pour un premier jet. Et puis il paraît que ça pète la gueule en direct, donc on ne peut pas se permettre de manquer ça, ce serait totalement irresponsable.

 

STONED ORGIES #1 avec SUNNATA + ENOS + guest // Le 26 septembre à la Scène Michelet

GRATUIT !!! – Event Facebook

SUNNATA (PL)
Les polonais de Sunnata sont quatre et crachent des “murs de fuzz, de delay et de reverb confrontés au monolithe du silence absolu” dixit leur bandcamp. En vrai ils tapent dans le sludge/doom percussif et bien cradingue, augmenté d’une dimension grunge savoureuse. Avec un premier album, “Climbing The Colossus”, sorti en septembre dernier et gavé de bons retours, les gars de Varsovie ont de quoi nous massacrer la tronche dans les normes en vigueur. Penser à s’étirer la nuque.

ENOS (UK)
Actifs depuis 2010 et forts de deux albums, les anglais peaufinent leur stoner/space rock et mettent en avant leur goût pour les aventures sous acides. “Chapter 1”, leur premier disque a d’ailleurs été adapté en bande-dessinée, et le second “All Too Human” raconte la suite d’une histoire délirante à base de zombies nazis entre autres… La bande son parfaite pour se paumer parmi les astres, voyager dans le temps, et finir les yeux injectés de sang, mais heureux.

BELZEBONG + guest // Le 6 octobre à la Scène Michelet

Préventes Digitick – Event Facebook

Les polonais de Belzebong assènent leurs « weedy grooves » depuis 2011, et se forgent une personnalité par le biais d’un album et d’un EP (1 titre) auto-produits, gorgés de lourdeur sludge/doom à en faire pâlir autant le Sabbath que les Melvins. Ces experts en drogues douces en exploitent sereinement les vertus, sans toutefois s’endormir sur leurs instruments. Alors si en plus ils parviennent à nous emmener au-delà des limites de la perception, comme ils semblent le faire sur chacune de leurs prestations scéniques, on devrait être gâtés. Aquarium !

VALIENT THORR + BLACK-BONE + CHILD // Le 14 octobre au Ferrailleur

Préventes Digitick – Event Facebook

VALIENT THORR (USA)
Valient Thorrr a débarqué en 2000 de la planète Vénus (d’après eux) pour atterrir du coté de la Caroline du Nord aux Etats-Unis. Armés de leurs riffs de l’espace, ces aliens ont commencé à diffuser des ondes stoner-(hard)rock sur un premier album autoproduit qui ne se dénichait qu’à leurs concerts. Ils trouveront ensuite refuge chez Volcom pour accoucher d’un second LP, Total Universe Man, en 2005, point de départ de tournées qui les mèneront jusqu’à Hawaï avec Andrew W.K., en passant par le Warped Tour. L’année suivante le sextet sortira Legend of the World et partagera l’affiche avec Motörhead en Europe, rien que ça. Après deux autres albums, le groupe revient en 2013 avec son dernier objet en date, Our Own Masters, qui finit d’asseoir la superbe de son rock fiévreux et salement rock n’ roll.

BLACK-BONE (NL)
Jeune trio hollandais, Black-Bone a déjà plus de 200 dates à son actif, dont certaines en première partie de Saxon, Slash, Status Quo ou encore Deep Purple. On tape en effet dans le hard-rock à papa, quelque part entre Thin Lizzy et Megadeth, à coup de riffs exécutés avec souplesse et d’un bon feeling rythmique. Un premier album sorti en 2012 chez Steamhammer est là pour en attester, alors qu’un second est prévu pour le 18 septembre. Leur expérience scénique devrait être en mesure de faire bouger quelques crânes.

MONKEY3 + SHE HUNTS KOALAS // Le 14 novenbre au Ferrailleur

14€ en prévente // 18€ sur place – Event Facebook

MONKEY3 (Swz)
Le stoner instrumental des suisses nous fait vibrer sans discontinuer depuis l’an 2000, à travers une flopée de disques, en particulier les monuments que sont le 39 Laps de 2006 et The 5th Sun sorti en 2013. Leurs obédiences post-rock les feront tourner autant avec Mono que Colour Haze, et forgeront des prestations scéniques hors du commun, presque curatives. Le trio de Lausanne ayant déjà foulé les planches nantaises il ne sera pas en terre inconnue et devrait être suffisamment à l’aise pour nous trimballer au milieu des étoiles, comme à leur habitude.

SHE HUNTS KOALAS (FR)
Les quatre toulousains sont certainement plus sympas avec les koalas que ce que laisse supposer leur patronyme pas piqué des hannetons. Cette jeune formation n’a qu’un EP en poche (leur premier LP devrait pointer le bout de son nez début 2016, sur le label des doomeux de Conan) mais fait déjà preuve d’une belle force de caractère, à travers un doom psychédélique mâtiné de post-rock, voire de shoegaze, aussi gras qu’éthéré. Sur scène les compositions s’alourdissent jusqu’à titiller le sludge, sans omettre l’aspect atmosphérique des choses, ceux qui les ont vus aux Volcano Sessions cette année s’en souviennent avec délice. Une entrée en matière idéale, autant musicalement que d’un point de vue animalier.

PENTAGRAM + THE ORDER OF ISRAFEL + GALVANO + SNAILKING + ZAUM // Le 17 novenbre au Ferrailleur

Préventes Digitick – Event Facebook

PENTAGRAM (USA)
On ne présente plus Pentagram… Mais on va le faire quand même parce qu’on est des professionnels t’as vu. Le quartet de Washington D.C. voit le jour au début des 70’s, bien décidé à développer les idées de Black Sabbath, Blue Cheer et rares consorts de l’époque, où la musique lourde n’était pas spécialement monnaie courante. Ce n’est qu’après avoir pondu une chiée de démos que le groupe décide de sortir un premier album autoproduit en 1985. S’ensuivent alors des signatures chez Napalm Records, Peaceville, Black Willow, Metal Blade et Relapse, induisant des mouvements de line-up et quelques remous, mais une qualité musicale constante, et surtout des prestations scéniques intemporelles, hypnotiques, des putain de moments de grâce (notamment au Hellfest 2012 pour ceux qui s’en souviennent). Les légendes vivantes du doom, voilà c’est ça.

THE ORDER OF ISRAFEL (SE)
Formé en 2012, The Order of Israfel est un jeune groupe qui compte quand même un ex-Church of Misery et un ex-Doomdogs dans ses rangs. Entre doom, metal, folk et hard-rock, la musique des suédois repousse les frontières d’un monde dangereux et mystique, illustré à merveille sur Wisdom, unique album abrité par Napalm Records et sorti l’an dernier. Une invitation au voyage épique, fluide et complexe à la fois, et une expérience sensorielle qu’on pourra vivre avec délice dans cette soirée totalement dingue.

GALVANO (SE)
Révélés en 2012 avec le parpaing majestueux Two Titans, le fulgurant duo suédois s’évertue toujours à casser des gueules à grands coups de circonvolutions de riffs massacreurs sur son nouveau monstre, Trail of the Serpent, sorti chez Candlelight Records en mai dernier. Le sludge habité de Galvano calme son monde aussi bien en direct que sur disque, et devrait enflammer sereinement les lieux avant une tête d’affiche en forme d’apothéose.

SNAILKING (SE)
Des suédois (oui encore) en provenance d’un bled nommé Jönköping, qu’on vous met au défi de prononcer correctement, et qui pratiquent un sludge/doom pété de rythme et investi d’ambiances grasses et rampantes à embrasser le sol avec son front. Sévissant depuis 2012, armé de deux albums/monolithes exemplaires, tous deux sortis chez Consouling Sounds, le trio sera idéalement placé pour nous distribuer de la taloche riffique par palettes.

ZAUM (CA)
Ces jeunes canadiens exacerbent et poursuivent les fantômes du drone pour les mêler à la lourdeur doom, imprégné de psychédélisme oriental délicieux. En mouvement depuis seulement 2013, Zaum semble déjà avoir eu plusieurs vies, pour exemple leur premier album sorti l’an dernier, Oracles, aux incantations perchées aux cotés de Sleep, Lustmord, Earth, les Melvins et Ravi Shankar. Autant dire très, très haut. Parfait pour entamer la soirée dans les meilleures conditions atmosphériques. Aucun retard ne sera toléré.

 

THE ATOMIC BITCHWAX + GLOWSUN // Le 29 novenbre au Ferrailleur

14€ en prévente // 18€ sur place – Event Facebook

THE ATOMIC BITCHWAX (USA)
Ce trio du New Jersey voit le jour en 1993, forcément imprégné par le grunge mais aussi clairement influencés par le rock psychédélique des années 60/70, et se présente alors davantage comme un groupe de jams, écumant les bars. Peu de temps après la formation, l’unique membre originel rescapé et bassiste/chanteur Chris Kosnik rejoint le projet doom Godspeed, tandis que le guitariste Ed Mundell est parti se faire plaisir au sein de Monster Magnet. The Atomic Bitchwax sortira deux albums sous cette configuration, signés chez Tee Pee Records, alors que l’hyperactif Chris en pond deux autres avec un autre projet annexe, Black Nasa. Après moult rebondissements, Finn Ryan prend la six-cordes en mains, pendant que le batteur du moment s’extraie de l’aventure en 2006. C’est donc tout naturellement que le frappeur de MM, Bob Pantella, vient à la rescousse. Le trio se stabilise enfin pour sortir TAB 4, faire quelques tournées mondiales, puis Gravitron en 2015. Entre temps Chris a (encore) rejoint Monster Magnet… Ces deux groupes sont les deux faces d’une même pièce, emblématiques du rock psyché “moderne”. Dans tous les cas c’est la putain de classe, là c’est TAB qui régale et on en salive déjà.

GLOWSUN (FR)
Glowsun émerge en 1997 mais son line-up ne se concrétisera que bien plus tard, en 2005 pour être précis, date de sortie d’un premier 4 titres encourageant. Le stoner bien achalandé des lillois sera vite remarqué par le label belge Buzzville Records, d’où sortira un premier album (The Sundering) qui les emmènera visiter l’Europe en compagnie de Karma To Burn notamment. Le groupe fera également quelques dates et festivals aux côtés de My Sleeping Karma, Sungrazer, Monster Magnet et Church of Misery. Après un Desert Fest et un Duna Jam avec Fatso Jetson et The Atomic Bitchwax, le deuxième album, Eternal Season, s’offre au monde en 2012 via Napalm Records, puis un troisième, Beyond the Wall of Time, sorti cette année, qui achève sereinement de confirmer le talent inamovible du trio nordiste. Apéro d’excellence donc, ça va groover sévère.

RETROUVEZ LES STONED ORGIES sur Facebook et Twitter

Tags: , , , , , , , , , ,


About the Author

Beeho

Founder and editor of The Heavy Chronicles since 2010. Likes to turn into a complete freak once in the pit. Loud music and beer is my motto.



Leave a Reply

Back to Top ↑