FOO FIGHTERS “Wasting Light” (RCA 2011)

Written by Chronique

Comment ils nous ont mis l’eau à la bouche, les FOO FIGHTERS ! Après avoir fait baver tout le monde avec ce “concept” d’enregistrement à l’ancienne dans le garage de Dave, ils nous ont régulièrement balancé des teasers de morceaux tous plus cool les uns que les autres, puis 2 clips tout aussi cool. Maintenant que “Wasting Light” entre les mains, je suis extrêmement reconnaissante du groupe d’avoir repris le boulot. La preuve en 11 titres.

Comme promis par le teaser, on commence avec le pep’s et la niaque sur Bridge Burning. Les FOO FIGHTERS on les aime d’abord pour leur morceaux qui envoient alors c’est le pied intégral lorsqu’on lance un album sur un morceau aussi grave cool que celui-là. Rope poursuit de manière plus groovy, plus cosy et envoie un ptit côté rock 90’s qui n’est pas pour déplaire, et puis quoi, c’est Dave Grohl au chant alors que demande le peuple, sérieusement ? Rentrer dans l’intimité des Foos avec Dear Rosemary, et sentir ses oreilles jouir de l’harmonie de leur zik, des structures parfaites et accrocheuses, de cette voix en or, bref du pur plaisir.

Si t’avais pas eu ta dose de rock rentre-dedans, te voilà servi avec White Limo : ça hurle, c’est le côté FF un peu punk qu’on leur connait bien, alors tu devrais être content ! Un de mes morceaux préférés s’en suit : le mid-tempo Arlandria, son léger, refrain cri du coeur, bridge dresse-poil, dans la lignée d’un Gimme Stitches croisé d’un Everlong pour le frisson. On enchaîne ainsi, de track cool mettant l’émotion et la voix de Dave en avant en track plus rythmé comme ils savent si bien en faire. C’est ça qu’on aime chez les FOO FIGHTERS, cette alliance idéale d’énergie limite invincible et de sentiments sublimés en musique. On retient Miss The Misery parce qu’elle te fait dire “oouuh yeeeah” tout en te poussant à fermer les yeux sur le refrain et à partir loin. Clôture de l’album sur la ballade I Should Have Known, qui rappelle des très bons moments de hard rock 80’s.

En fait le voilà le gros point fort de cet album par rapport aux précédents que j’avais trouvé plus ou moins ennuyeux : il a une puissance à l’ancienne, sûrement due à l’enregistrement totalement analogique qui rend justice à chaque note, chaque instrument. Mais l’inspiration était aussi au rendez-vous, c’est chose sûre. On pourra reprocher à Dave Grohl de toujours chanter pareil, mais t’en connais beaucoup des mecs qui ont ce grain, ce charisme, et qui dégagent autant d’émotion dès qu’ils ouvrent la bouche ? Non. Alors voilà, on a tous les arguments avec nous pour dire que “Wasting Light” est un des meilleurs albums que les FOO FIGHTERS aient produit depuis… des années ? Ouaip.

Méga cadeau des Foo Fighters, en plus de ce super album : la performance intégrale de “Wasting Light” en direct du garage “Studio 606” du groupe :

Artiste : FOO FIGHTERS
Album : “Wasting Light”
Label : RCA Records
Date de sortie : April 2011
Genre : Rock
Notation : ☆☆☆☆☆

Last modified: 20 octobre 2013