Quatre ans ! Quatre ans sans album des Deftones, un an que le bassi..." /> DEFTONES “Diamond Eyes” (Reprise Records 2010) – The Heavy Chronicles


Chroniques

Published on March 31st, 2010 | by Beeho

0

DEFTONES “Diamond Eyes” (Reprise Records 2010)

Quatre ans ! Quatre ans sans album des Deftones, un an que le bassiste Chi Cheng était dans un coma profond, alors forcément on ne s’attendait pas à ce que le nouvel opus des Californiens apparaisse de sitôt ! Voilà deux semaines que “Diamond Eyes” a leaké sur la Toile, et deux semaines que je ne cesse de faire le tour de la question. Et je n’en ressors absolument que du positif.

On démarre très fort avec Diamond Eyes, titre éponyme qui nous plonge d’emblée dans le rêve, car il va bien s’agir d’un rêve tout au long de ces 11 morceaux, s’enchaînant, s’imbriquant sans douleur les uns avec les autres. Ne vous attendez pas à du Deftones 100% bourrin, on est loin d’ « Adrenaline », même si l’énergie brutale se mêle toujours aussi savamment avec les riffs planants. On sent que les gars en veulent, on sent la rage de VIVRE, l’envie de se sortir d’une léthargie forcée. Dès le premier morceau et jusqu’au réveil, Chino Moreno va nous prendre par la main et nous faire traverser un univers parallèle, mêlant détermination et mélancolie…

Diamond Eyes donc, puis Royalet CMND/CTRL(Alt+C ?), deux morceaux dans la pure veine métal du groupe et qui vous mettent en condition pour le trip. C’est alors qu’on atteint le cœur du voyage sans aucune retombée d’énergie, même sur la partie la plus planante de l’album. Ici je vous parle de titres comme You’ve seen the butcher, une invitation des plus troublantes sur un riff chaud et toujours bien gras, ou le plus pop-rock Beauty School (lorsque la Purple Haze commence à faire son effet). Le rollercoaster redescend alors sur l’énervé Prince et on peut alors se lâcher et se mettre à hurler hystériquement « Guns ! Razors ! Knives ! » sur le très efficace single Rocket Skates.

A peine sorti de l’émeute,  Chino nous replonge direct dans le spleen avec hmm…Sextape, pour atteindre le point culminant du trip sur le très savoureux Risk (« I know what to say to take you higher…No one else can take you higher »). Oui et encore oui !!!! On clôt le tout sur 976-EVIL (ah, ce refrain, cette voix qui vous traverse les entrailles…) et This place is death.

« Diamond Eyes » est une perfusion d’émotion du début à la fin. Certes il faut savoir apprécier le style Deftones : c’est heavy MAIS planant, énervé MAIS lascif… Un parfait compromis, celui du groupe qui n’a jamais cessé d’être lui-même, de nous faire ressentir cette vibe si spéciale. Deftones ne trahit pas ses fans, voilà bien un disque qui retranscrit une période difficile du groupe, la lutte qu’ils ont mené jusqu’au bout pour aider leur frère à s’en tirer, et l’aube (enfin !) de jours bien meilleurs. J’espère que vous oserez plonger à la découverte de cet univers, car ici je parle bel et bien d’un des albums les plus aboutis du groupe, un vrai bijou pour les oreilles…

ARTISTE : DEFTONES
ALBUM : “Diamond Eyes”
DATE DE SORTIE : Mars 2010
LABEL : Reprise Records
GENRE : Métal alternatif / post-métal
NOTE : ✭✭✭✭

Tags: , , , , ,


About the Author

Beeho

Founder and editor of The Heavy Chronicles since 2010. Likes to turn into a complete freak once in the pit. Loud music and beer is my motto.



Leave a Reply

Back to Top ↑