Les groupes à ne pas manquer au Desertfest Anvers 2021.

Written by À la une, News

Les festivals sont enfin de retour, et quelle meilleure option que l’édition belge du Desertfest pour se remettre dans le bain ? Le lineup a beau être 100% européen pour des raisons évidentes, il y a encore largement de quoi se faire plaisir ! Voici notre sélection de groupes à ne surtout pas manquer en octobre à Anvers.

CONAN – Parce qu’on a tous grand besoin d’une dose de violence auditive, du lourd, du heavy et des accords assourdissants après presque deux années bien trop calmes. Aucun doute qu’après tout ce temps sans fouler la scène, les géants Britons vont nous broyer le cerveau et peut-être quelques amplis avec un set dantesque.

KADAVAR – Il faut être honnête, Kadavar sur scène, c’est toujours un souvenir impérissable. Sachant que le festival lorgne du côté obscur de la force et que le dernier album du groupe flirtait dangereusement avec des lignes disco, on peut se demander ce que nous prépare les rois du revival hard rock 60’s / 70’s.

MY SLEEPING KARMA – Nul besoin de présenter le plus célèbre groupe de Jams instrumentaux mystiques et psychédéliques allemand ! Juste avant la pandémie, MSK avait dû annuler sa tournée européenne, c’est donc peut dire que de clamer qu’on a hâte de les voir sur scène de nouveau !

SLIFT – C’est de bonne guerre que de défendre les couleurs de ma ville, non ? Slift à fait forte impression avec la sortie de l’incroyable “Ummon” l’an dernier. Ce combo qui naviguait dans le psyché garage a migré vers des contrées plus stoner et j’ai hâte de voir ça sur scène, surtout après avoir vu et revu et re-revu leurs impressionnantes sessions live.

SUNNATA – Sunnata est un des rares exemples de groupes ayant su s’imposer comme le moteur de ce sous genre qu’est le Doom infusé aux 90’s, et ce grâce à un son et une imagerie distinctifs et intelligents. C’est sombre, c’est sophistiqué et on en redemande !

BLACK RAINBOWS – L’Italie a gagné l’Euro cette année et c’est en champions d’Europe du stoner rock que le groupe repose ses bottes en Belgique. On sait déjà que ce sera le set pour se défouler, transpirer et arborer notre plus beau sourire !

KLUDDE – L’un des groupes moins reconnus et expérimentés de cette affiche mais qui a tout de suite capté notre attention. Mélangeant des éléments de Sludge, de Doom et un soupçon de Noise, de Black et de Post Hardcore, on a hâte de voir ce que ça donne en live !

FAKE INDIANS – Ce groupe m’intrigue, ils sont les seuls locaux de l’étape et la promesse d’un show vraiment unique. J’ai donc décidé de ne pas me spoiler cette expérience. Je n’irai pas écouter ce que fait le groupe en amont. Je me laisserai simplement surprendre par leur prestation. Wait and see!

MONKEY 3 – Ce que la Suisse offre de meilleur en matière d’espace rock influencé stoner. Légendaire bien que discret, Monkey 3 en live c’est une douceur pour vos oreilles et vos yeux avec leur scénographie très créative.

COLOUR HAZE – Si Tempel a clairement été sacralisé par certains hipsters, il est impossible de ne pas saluer ses qualités en tant que démonstration artistique d’un stoner psychédélique structuré et parfaitement exécuté.

KOMATSU – Si vous n’êtes pas attirés par les bulldozer japonais ce n’est pas notre faute ! Komatsu traverse la frontière belgo-hollandaise pour partager son stoner Sludge rock avec nous et on hâte de les voir défendre leur dernier album sur scène. 

ACID MAMMOTH – L’un des piliers modernes du gros riff Stoner Doom. Si les influences Sabbathiennes sont claires, le groupe nous offre une vision revisitée d’un son classique. Voyons à quel point les mammouths envoient du lourd ! 

TANKZILLAJ’ai eu la chance de les voir jouer pour une troupe de Turbojugend sur motivés il y a quelques années et le duo nous a offert tout ce que l’on peut attendre d’un tel groupe: une rock n’roll pur et sans artifices.

Pass 3 jours (87,50€) en vente ici

Retrouvez toute la programmation sur le site officiel du Desertfest, Facebook et Instagram.

Last modified: 28 septembre 2021