KARMA TO BURN “V” (Napalm Records 2011)

Written by Chronique

“V” est le dernier rejeton des rois du stoner instrumental KARMA TO BURN, et voit le jour un an seulement après “Appalachian Incantation”. Ce dernier album annonçait la fusion de Karma To Burn avec Year Long Disaster, et introduisait Daniel Davies au chant. La moitié de ce nouvel opus “V” comporte du chant, chose peu habituelle avec ce groupe ! Alors, vvvverdict ?

La proximité entre la sortie des deux albums fait-elle de “V” une pâle copie de “Appalachian Incantations” ? Un deuxième volet je dirais. Comme pour son prédecesseur, les riffs de “V” sont beaucoup moins accrocheurs que sur un “Almost Heathen” ou “Wild, Wonderful…Purgatory” : l’oreille prend son pied (c’est Karma To Burn, bordel de merde !) mais au final peu de morceaux restent vraiment gravés en mémoire.

Une chose ne change pas, c’est l’habitude qu’a le groupe d’annoncer la couleur sans détour dès les premières secondes de l’album avec une instru V8 qui allie fougue d’Oswald, la basse à faire trembler les murs de Mullins et la guitare heavy mais rustique si reconnaissable de Will Mecum. 47 EST ce morceau V8. 50 est un morceau dans le pur style “Almost Heathen” mais ne crée pourtant pas l’étincelle; 48 est déjà plus convaincant par sa sonorité noise rock et son atmosphère western mystérieuse qui titille les sens; 49 et 51 sont bons, mais restent quant à eux relativement basiques. Ce grand déballage de riffs marteaux et de bridges cool n’empêche pourtant pas les cinq instrus d’être largement en dessous de ce que pourrait donner le groupe en terme de créativité.

Un album de KARMA TO BURN ne pouvant pas être mauvais, le grandiose fait son apparition dès lors que l’on découvre les morceaux avec Daniel Davies au chant : l’ensemble du groupe semble alors être touché par la grâce et s’enflamme tellement qu’on se brulerait presque rien qu’en écoutant (mais on aime ça). Je n’aurais cru dire ça de ma vie, mais les 3 seuls morceaux non-instrumentaux que sont Jimmy Dean, The Cynics et Never Say Die sont de loin les meilleurs de tout l’album.

“V” n’est pas une grosse déconvenue, si ce n’est que KTB semble avoir écrit cet album dans la continuité de “Appalachian Incantation” sans trop se poser de questions ni chercher à trop se renouveller. Mais bon : on parle ici d’excellents musiciens, où même dans le basique demeure toujours la qualité

Artiste : KARMA TO BURN (site officiel)
Album : “V”
Date de sortie : Mai 2011
Label : Napalm Records
Genre : stoner/rock/instrumental
Notation : ☆☆☆

Last modified: 20 octobre 2013