West Stoner Sessions ont encor..." /> WEST STONER SESSIONS 4 @ La Scène Michelet (Nantes, 01.02.18) – The Heavy Chronicles


Live Reports

Published on February 6th, 2018 | by Lord Pierro

0

WEST STONER SESSIONS 4 @ La Scène Michelet (Nantes, 01.02.18)

Pour cette 4è édition, les West Stoner Sessions ont encore fait le plein, preuve que ce premier rendez-vous de gras de l’année est attendu par le public, et pas que local puisque j’ai croisé un bordelais qui venait spécialement pour cette soirée d’ouverture ! Pour ce premier jour l’orga a essayé de mélanger les genres, avec à l’affiche Solar District, Black Lake, Ddent et Witchthroat Serpent. (PHOTOS : Meo Photos)

Michelet n’est pas encore bondé quand j’arrive, moment idéal pour boire un coup avec les potes et profiter de la terrasse. D’ailleurs l’ambiance en terrasse est tellement zen que je me fais surprendre par le début du concert. Je me dirige tranquillement vers la salle pour voir SOLAR DISTRICT. La tâche est toujours rude pour un jeune groupe local d’ouvrir une soirée avec autant de groupes. Leur synth pop-rock sur les intros laisse souvent place à une pop rock entre Depeche Mode et Interpol. Mais il va falloir bosser dur, parce que la voix a du mal à prendre sa place et les petits gimmicks électro font un peu trop cliché.

Après m’être désaltéré comme il se doit, je remonte en espérant voir mieux. Je me fais avoir par la foule, tout d’un coup compacte pour BLACK LAKE ! Vu que je ne connais encore pas le groupe, je reste peinard au fond pour écouter. Démarrant sur du heavy tendance thrash, ça bouge pas mal, et je suis agréablement surpris. Au fil des morceaux, le groupe tend vers du « rock à liche » façon Zeke/Nashville Pussy/Supersuckers, pas déplaisant et bien dans l’ambiance de la soirée, mais l’intérêt s’émousse au fil d’un set qui manque de variété.

A ce stade de la soirée, j’attends impatiemment la tête d’affiche DDENT. Et oui, parce que dans tout grand festival de renom, la tête d’affiche n’est pas le groupe qui clôture. Nous avons eu tout le temps pour manger, boire des coups et nous ambiancer comme il faut, puisque des soucis lors des changements de plateaux ont créé un retard considérable. Mais l’attente en valait la peine, et la salle est archi-comble.

DDENT nous offrent l’exclusivité d’un nouveau set, puisque leur nouvel album “Toro” est à sortir incessamment sous peu. Et quel set ! Si j’aimais beaucoup leur premier album, j’avais trouvé leur set précédent déjà bien amélioré grâce à la présence d’une seconde guitare. Mais là, le groupe a franchi un autre palier : le son global est plus massif, les compos plus étirées, avec des changements de rythmes au sein de chacune d’elles qui m’ont hypnotisé, agrippé, captivé. Le seul comparatif qui me vient à l’esprit est Shrinebuilder, mais ça ne serait pas reconnaître la valeur de DDENT que de juste les assimiler à du sludge psyché. Oubliez juste les étiquettes, moi j’ai pris une cavalcade de guitares sur la tronche, poursuivies par une batterie grondante et groovante, aux ordres d’une basse plus massive que toute la scène doom réunie. Un seul regret : qu’ils n’aient pas pu jouer plus longtemps. J’ai hâte de mettre mes oreilles sur le nouvel album et de les revoir en concert !

Après une telle claque, et un passage obligé au bar, dur de repartir sur du doom très classique avec WITCHTHROAT SERPENT. Les toulousains ont certes acquis une petite renommée mais autant sur album ça peut passer, autant en live, il n’y a plus d’effets pour se cacher. Et ce qui me bloque, c’est la voix, trop fluette et légère pour s’imposer. Donc pour ne pas la couvrir, la basse est remisée loin derrière et la batterie essaie de ne pas frapper trop fort… Non, c’est pas ça ? Pourtant je ne dois pas être le seul à décrocher rapidement, vu que le public est de plus en plus clairsemé au fil du set. Mais DDENT avait mis la barre tellement haut que personne n’aurait pu passer après et les faire oublier.

Très bonne soirée pour ma première de l’année, c’est toujours sympa de retrouver les potes, mais surtout, la plus grosse claque en concert depuis presque un an avec ce set de DDENT ! On tient un groupe fantastique et je ne peux que vous conseiller de guetter leur album. Les West Stoner Sessions 4 se sont poursuivies sur deux jours de plus avec neuf groupes à l’affiche.


About the Author

Lord Pierro

Tombé dans le stoner il y a 20 ans, j’essaie de partager mes coups de cœurs musicaux, aussi bien sur album qu'en concert. Mot d’ordre : spread the fuzz ! Avec une bonne bière, bien sûr !



Leave a Reply

Back to Top ↑