Ce dimanche 1er avril, un joli plateau heavy & dusty rock'n roll se profilait au ..." /> TEXAS CHAINSAW DUST LOVERS + INGLORIOUS BAD STARS @ Nantes (01.04.18) – The Heavy Chronicles


Live Reports

Published on April 17th, 2018 | by Gael Herve

0

TEXAS CHAINSAW DUST LOVERS + INGLORIOUS BAD STARS @ Nantes (01.04.18)

Ce dimanche 1er avril, un joli plateau heavy & dusty rock’n roll se profilait au Ferrailleur de Nantes. Les nantais INGLORIOUS BAD STARS accompagnés de TEXAS CHAINSAW DUST LOVERS clôturaient à Nantes une mini tournée les ayant emmenés par Poitiers ou encore Bordeaux à l’occasion de la release party du 2nd EP du groupe intitulé tout simplement “a second one”.

Les nantais INGLORIOUS BAD STARS attaquent les hostilités. Si le groupe a aujourd’hui un lineup à quatre stabilisé, il n’en a pas toujours été ainsi, et le groupe n’a réellement pris son essor qu’en 2016 avec la sortie de “Leech”, un premier EP de trois titres encore un peu vert en écoute mais très prometteur en live. Avec le nouvel EP “A Second One”, le son est plus travaillé, on y trouve toujours de belles références à QOTSA ou Triggerfinger, mais je reste sur mon idée quece groupe donne vraiment davantage sur scène.

Entre Fab au chant et l’intenable Maxime à la basse, le jeu de scène est prometteur bien qu’encore un brin timide. Un set plaisant de huit titres qui passera assez vite, plus un bonus avec les copains de TCDL qui débarquent sur “Skin”, le tout dernier morceau histoire de nous donner un avant goût du potentiel bordel à venir.

La salle est désormais bien remplie et les 4 garçons de TEXAS CHAINSAW DUST LOVERS ont déjà commencé à en découdre. TCDL, c’est du heavy dusty sex’n roll à l’état pur. Du rock qui sent la sueur, la chaleur et le sable chaud, et qui nous donne une folle envie de bouger. On attaque tout de même assez cool (tout est relatif) avec “My Lover of The Moon” suivi immédiatement du désormais mythique “Man of a Constant Sorrow”. Le public répond présent, mais reste encore calme. Ca ne va pas durer.

La séquence suivante va envoyer plusieurs titres du dernier opus “Film Noir” en attaquant avec le pêchu “California Sur Marne”, et le Ferrailleur va inexorablement se mettre à s’agiter dans une ambiance rock’n roll très bon enfant (à part l’inévitable type pénible et sa pinte pleine au milieu de chaque concert). On notera la petite incursion sur scène de Vincent des Guardogs, qui poussera la chansonnette quelque minutes au coté de Nagui, et repartira en slam comme si de rien n’était. Ca c’est fait.

On attendra “Martyr With A Plan” pour souffler un peu au son de ce morceau entre blues, rock et music hall, avant de repartir pour un dernier sprint avec “Born Bad”. L’arrivée de Fab et du reste des Inglorious Bad Stars sur scène indique que la fin est proche… Des reprises de “Foxy Lady”ou encore “You Really Got Me” résonnent sur une scène à huit musiciens pour clôturer cette chouette soirée. On est rincés, c’est passé très vite mais encore une fois on a passé un excellent moment. Merci les gars, vous repassez quand vous voulez. 

Tags: , , , ,


About the Author

Gael Herve

Croqueur de concerts, amateur de stoner, heavy psych et 70's rock, tortureur de reflex, arpente les scènes de l'Ouest à la recherche du meilleur endroit pour shooter le cliché de la mort et le partager avec tous. Fonctionne au fuzz et au malt houblonné.



Leave a Reply

Back to Top ↑